explorateurs2limaginaire.wifeo.com
 



 
 


 
 

Contes étiologiques

Contes du pourquoi à la manière de Kipling

 

Contexte



Ce travail a été mené avec des élèves de 6è et de grande section de maternelle, avec un professeur de Français. Il a fallu 11 heures pour le mener à bout.

Il s'agissait d'écrire des contes du pourquoi de tout pays (africains, australiens, maghrébins…) afin d'en faire un recueil illustré par les maternelles.

Déroulement


Les élèves de maternelle reçoivent une lettre d’une sorcière qui leur demande d’écrire des contes du pourquoi sur l’Afrique. La maîtresse les amène au collège à la rencontre de grands de sixième pour se faire expliquer les contes du pourquoi et leur proposer d’écrire des textes que les petits illustreront.

2 heures. En français : les contes, les contes étiologiques. Réception des maternelles au CDI. Explication des contes du pourquoi. Ils offrent de petits cadeaux fabriqués. Certains 6èmes racontent des contes lus auparavant, Kipling surtout.

1 heure. Français : Les maternelles envoient aux 6èmes une lettre dans laquelle ils leur demandent d’écrire des contes répondant à des questions posées par la sorcière : « pourquoi le serpent siffle et serpente, pourquoi le zèbre est-il rayé… ».

Les maternelles cherchent des réponses scientifiques de leur côté.

Les sixièmes se répartissent en petit groupes et choisissent leurs thèmes.

1 heure. ½ groupe CDI : recherches documentaires pour établir une fiche d’identité de chaque animal.

½ groupe Français : écriture du conte. Il s’agit d’inventer une histoire loufoque autour d’un phénomène réel.

1 heure. Inversion des groupes.

1 heure. Alternance des groupes : dans les 2 salles, écriture des contes. On cherche le meilleur scénario, on partage le travail, on travaille le style pour s’adapter au public des élèves de grande section de maternelle.

1 heure. Même chose.

Cours d’Arts plastiques : les élèves produisent des objets sur les thèmes des contes pour les offrir aux maternelles (masques africains en terre, dessins).

2 heures. Rencontre avec les maternelles au CDI : les sixièmes racontes leurs contes aux petits et remettent les textes.

2 heures. Plus tard : rencontre à l’école maternelle. Les élèves de grande section présentent leurs productions picturales qui servent d’illustration aux contes. Echange de cadeaux.

Un livre est créé à partir de tous les éléments et confié à une imprimerie.

Ici seulemnt 2 contes sans les illustrations des maternelles :

 

 

Evaluation

Les élèves ont été notés en Français pour leurs textes, en Arts plastiques pour leurs productions.

Questionnaire de recherche élève :
animaux, désert, touareg









Licence Creative Commons
Explorateurs de l'Imaginaire de Ophélie Calmont est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://explorateurs2limaginaire.wifeo.com/.

 




Créé avec Créer un site
Créer un site