explorateurs2limaginaire.wifeo.com
 



 
 


 
 

Légendes urbaines :
la camel spider d'Irak et l'île hantée de Poveglia

 

Contexte

 Après avoir décortiqué une première rumeur et avoir observé comment elle se propage dans les médias, on peut travailler un peu plus rapidement sur des rumeurs attractives, les légendes urbaines, en tentant de repérer dans un tableau les mêmes phénomènes et procédés que pour la première. Les élèves exercent ainsi leur sens critique, analysent les résultats de leurs recherches sur Internet, entrevoient les possibilités avancées des moteurs de recherche.

Déroulement

 Pendant 1 à 2 heures, suivant la teneur du débat, les élèves ont à remplir un tableau synthétique qui met en évidence le processus lié à la diffusion d'une rumeur.
La première ligne est remplie par le professeur avec les observations faites lors de la première séance et le décorticage d'une première rumeur.
Par la suite, c'est aux élèves de remplir collectivement, lors du débat, les cases suivantes :
origine de la rumeur/actualité, contexte/croyances, peurs/caution scientifique/diffusion médiatique, déformation et amplification.

 Seconde rumeur : la camel spider d'Irak, rumeur propagée lors de la guerre du Golfe et récurrente depuis. Le site hoaxbuster présente deux versions de celle-ci, l'une américaine, carrément hollywoodienne, l'autre plus cientifique et francophone.
Dans cet exemle, il est important d'expliquer tous les traumatisme liés à la guerre du Golfe dont les jeunes élèves n'ont pas toujours conscience. En revanche, l'arachnophobie et les explications pseudoscientifiques sont très bien comprises. Un autre aspect de cette rumeur est la différence culturelle entre américains et québécois qui mérite également qu'on s'y attarde.

Troisième rumeur : l'île hantée de Poveglia
Sur Internet, on trouve journaux, vidéos de youtubers et images relatant une fausse histoire horrible à souhait, montée de toute pièce, et née lors de la vente de cette île de la lagune de Venise. L'intérêt de cet exemple est l'appropriation par le public de cette étrange histoire, la reproduction mot pour mot de certaines expressions tirées d'un article de presse de Paris Match dans de multiples vidéos. On peut comparer avec l'histoire des historiens pour démonter la rumeur, mais ce n'est pas le plus intéressant. Trois points sont à signaler :
- la diffusion de la rumeur par un média anglo-saxon et par l'auteur de jeunesse également journaliste Ransom Riggs (il sait écrire des histoire à frissonner !) et peut-être présent dans le CDI (Miss Pérégrine et les enfants particuliers)
- la mise en scène des vidéos sur youtube : récit, chasseurs de fantômes
- l'étude de l'article de Wikipédia qui relaie les deux versions et ne cite pas de sources sérieuses

Bien des bénéfices donc à tirer de cet exemple : on peut multiplier les recherches d'images par exemple et trouver leur origine par Tineye (il semble que certaines photos de charnier soient le résultat de fouilles archéologiques mayas...), expliciter l'encyclopédie collaborative, la nécessiter de citer ses sources, ou la déontologie du journaliste.
 

Evaluation

suite : faire chercher d'autres exemples à présenter à l'oral devant la classe selon le tableau.



 



Créé avec Créer un site
Créer un site