explorateurs2limaginaire.wifeo.com
 



 
 


 
 

Lier des oeuvres entre elles avec Netvibes, Padlet ou Thinglink

 

Contexte

 L'épreuve du Brevet ne peut se résumer à un commentaire technique ; une grande partie de la compréhension de l'oeuvre vient du fait que l'on est capable de la situer dans un contexte historique, artistique, ou social. L'élève doit également se montrer capable de faire des rapprochements de sens avec d'autres oeuvres, de dégager un fil conducteur. Ce dernier élément donne une tonalité à l'oral qui peut être très personnelle et aller au-delà des références habituelles ou qui viennent naturellement à l'esprit ; c'est un espace d'expression privilégié dans lequel on peut montrer une partie de sa culture, de son univers.

Déroulement

 On peut utiliser différents outils pour présenter ce travail : un portail Netvibes, un Padlet, une image interactive Thinglink...
Il s'agit avant tout de mettre en évidence des unités de sens, par exemple :
  • une même thématique sous différents supports
  • la pérénité d'un sujet à travers les âges
  • des contrastes ou des rapprochement de traitements d'un sujet (procédés, techniques, angles d'attaque)
  • des oeuvres phares témoins d'une période, d'un événement, d'une idée.
Quelques idées concrètes :

avec un sujet récurrent, comme la mise en scène du Moyen âge
  • souvenir de la première croisade (XIè siècle avec Godefroy de Bouillon pour ceux qui ont un trou de mémoire) avec le poème La Jérusalem délivrée du poète italien Le Tasse, écrit en 1581
  • Les opéras de Monteverdi et de Campra reprennent l'épisode du combat entre le chevalier Tancrède (neveu de Bohémond de Sicile pour ceux que cela intéressent...ils ont existé !) et la guerrière Clorinde, leur amour au moment de la mort de celle-ci (cela ne vous rappelle-t-il pas la mort de l'amazone Penthésilée dnas les bras d'Achille ?)
  • De nombreux peintres (Tiepolo, Poussin, Tintoret...) se sont emparés d'épisodes du poème : Tancrède tuant Clorinde, Renaud envoûté par la magicienne Armide, la chute de jérusalem.

Ils mettent enscène l'amour, la guerre, mais aussi la gloire du christianisme; Et cette Jérusalem sujette à toutes les convoitises, au coeur de guerres de religions, n'est pas sans faire écho à l'actualité.
  • le style troubadour montre un Moyen âge idéalisé, de gentes dames et de chevaliers, de héros français, qui véhiculent un message identitaire fort proche de la propagande, et qui sévit aussi bien chez les auteurs romantiques (Notre-Dame de Paris, la fiancée du timbalier d'Hugo/El Desdichado de Nerval) que chez les peintres néoclassiques (Ingres, Fragonard). Dans la même période, c'est la réinvention d'une Histoire de France qui est en cours, avec Mérimée et le Musée des Monument Nationaux, avec les entreprise de Viollet-le-Duc comme la réfection des toits de Carcassonne
avec un genre pictural, comme les Vanités

les vanités sont des natures mortes qui rappellent aux hommes leur insignifiance et leur mort inéluctable. Si de nombreux peintres ont joué avec ce sujet à l'époque moderne, les premières vanités datent de l'Antiquité et quelques artistes contemporains en produisent encore. Un exemple de travail sur la page Vanités.

avec une pratique universelle, comme le portrait de propagande

on peut choisir un personnage historique ou plusieurs, rois, dirigeants, et montrer la pérennité des procédés, faire parler les portraits comme dans la page Portraits d'Henri IV.
 

Evaluation

dans les disciplines concernées. Le travail peut aussi servir de support visuel lors de l'épreuve du brevet.





Licence Creative Commons
Explorateurs de l'Imaginaire de Ophélie Calmont est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://explorateurs2limaginaire.wifeo.com/.

 


 



Créé avec Créer un site
Créer un site